menu
Enseignes Villes Guides thématiques Se connecter


Créer mon compte

Fiche: Mise de départ et prêt nécessaire pour lancer l'activité de sa société en franchise

Iris & Willy Spa est référencé par inSiti
Publié le
23 juillet 2022


Tout projet de franchise comme tout projet de création d'entreprise, impliquant des franchises ou non, implique des formalités juridiques mais aussi - à moins d'avoir assez de cash à consacrer au projet d'entreprise - des formalités d'ordre bancaire. Classiquement, lorsque l'on établit un dossier de demande de prêt, se pose la question du montant de l'apport personnel, consenti par l'entrepreneur sur son capital personnel, pour lui aussi, au côté de la banque, "co-financer" son propre investissement. Se lancer en franchise demande une mise de fonds parfois importante pour permettre de financer les droits d'entrée dans le réseau ainsi que la formation, mais aussi les frais d'aménagement du local commercial, l'achat des stocks, entre autres postes de la structure d'investissement de départ d'un point de vente franchisé. 

Toute création d'entreprise implique un financement de départ

Rares sont les franchises qui promettent une activité et une création de valeur pour l'entrepreneur sans investissement de départ, donc sans financement - qu'il soit issu des deniers propres du créateur d'entreprise que d'une banque. Il se trouve parfois des activités de service pour le moins minimalistes qui proposent un concept de démarchage commercial à partir d'un simple ordinateur, opéré depuis son salon, mais ce ne sont pas les enseignes de franchise qui tiennent généralement le haut du pavé. L'investissement moyen est compris entre 50 000 et 200 000 euros, mais peut monter largement au-delà selon les secteurs d'activité (et notamment les concepts qui nécessite des immobilisations lourdes). Le recours à l'emprunt bancaire est donc le plus souvent indispensable pour compléter les ressources propres des franchisés. Il existe des financements complémentaires comme le crédit-bail, le traditionnel " prêt d'honneur ", le très ancien "crédit Nacre" ou microcrédit ou encore le PCE (Prêt à la création d'entreprise)

L'impact du financement sur le choix du statut juridique de la société

En droit, le format dit "social" c'est à dire la forme juridique de l'entreprise (franchisée), peut être de différentes natures en France, selon le souhait du franchiseur mais parfois aussi du porteur de projet de création d'entreprise. Que l'on s'inscrive dans le cadre juridique d'une société à responsabilité limitée (SARL) ou d'une société par actions (SA, SAS, etc) cela ne change rien pour le concept de franchise: le contrat de franchise est conclu entre l'entreprise du franchiseur et le franchisé au sens personnel, de sa personne, autrement dit un contrat "intuitu personae".

Soigner le prévisionnel pour réussir son investissement

L'apport personnel peut représenter un capital d'un montant important. Il est recommandé à tout entrepreneur avisé d'étudier de près les prévisions du business plan type délivré par le franchiseur (contre engagement de confidentialité la plupart du temps naturellement). Le prévisionnel ne doit pas être établi à horizon 10 ou 15 ans, cela ne sert à rien, le monde accélère dans ses mutation et nul de sait quel peut être l'état du marché à une telle distance. En revanche les prévisions à 5 ans - selon le type de l'activité - doivent être favorables pour apporter sa mise et son investissement personnel avec de bonnes garanties de rentabilité.

Montant d'apport personnel insuffisant? Des pistes pour boucler le financement

Votre capital n'est pas suffisant pour l'apport personnel attendu? Il y a dès lors de bonnes chances que le crédit envisagé ne suive pas. En effet l'organisme bancaire (les banques de financement) appliquent des ratios entre apport personnel et montant du financement accordé. Pour parvenir au bouclage de votre montant d'investissement global, il vous faut alors vous tourner vers des solutions vous permettant d'abonder votre apport propre, afin de rentrer dans les clous de ces fameux ratios bancaires. Les différentes étapes consistent pour démarrer à étudier les aides et subventions disponibles pour lancer votre activité. Parfois octroyées sans contreparties, elles représentent cependant bien souvent l'inconvénient de nécessiter des formalités lourdes et un dossier épais. Dans un second temps, vous pouvez vois s'il n'est pas possible d'abonder votre montant d'apport personnel par des solutions de financement nouvelle génération. Un grand nombre de services en ligne proposent en effet des solutions de crowdfunding ou prêt de cash entre particuliers (à partir d'un minimum de participation en euros) en l'échange d'un remboursement, d'une participation au capital ou d'un certain nombre d'avantages liés à l'exploitation du concept franchisé. Enfin des structures comme "Monte ta franchise" offrent sur des zones géographique dites "prioritaires" un soutien en capital pour encourager et faciliter le financement des projets de création d'entreprise en franchise.

En résumé, qui peut ouvrir une franchise? tout porteur de projet doté d'un apport personnel. Quel apport est nécessaire pour ouvrir ma franchise? C'est différent selon chaque réseau d'entreprises franchisées et cela dépend directement du montant d'investissement global; plus il est important, plus l'apport personnel initial demandé sera élevé - par le jeu des rations de financement bancaire. Ainsi il devrait selon toute logique être moins important pour ouvrir une activité de services aux entreprises (peu gourmande en capitaux) que pour une activité de restauration (qui implique de construire et équiper une cuisine, par exemple). C'est aussi en rapport avec le risque d'exploitation lié à l'activité. Une activité qui surfe sur une nouvelle vague, une mode du moment et sur laquelle nous n'avons pas de recul en terme de solidité et profondeur de marché va inciter la banque (qui ne fait pas du capital risque, donc qui n'est pas là pour anticiper des effets de levier) à rééquilibrer ses rations pour donner plus de part à l'apport personnel de l'entrepreneur. En revanche, un concept de franchise qui a prouvé maintes fois son business model (modèle économique) et sa performance commerciale et financière va être plus rassurante pour la banque qui pourra plus aisément prendre une part plus conséquente au vue de la limitation du risque d'entreprise. Comment cela se déroule pour obtenir un prêt et ouvrir sa franchise? Cela démarre par les échanges avec le franchiseur et la validation de votre candidature à la franchise. Alors le dossier de financement, précisant le montant de votre apport et les détails de votre projet de franchise est transmis au pôle franchise (pôle national) de la banque afin d'être validé. La banque s'assure à son tour auprès de la BPI notamment (ex-OSEO). Le dossier redescend ensuite dans l'agence de proximité qui débloque les fonds et va gérer le compte bancaire du franchisé au quotidien.

Mots clé associés à l'article: projet de création entreprise, création d'entreprise en franchise, centre de formalités des entreprises, étapes de la création d'entreprise, apport personnel de la franchise, SAS société par actions simplifiée, prêt à la création d'entreprise, choix du statut juridique, aides à la création d'entreprise, financer un projet franchise, montant de capital social, statut juridique, business plan de l'entreprise, financement possibles pour la franchise.

Découvrez ce qu'inSiti vous apporte

Vous êtes un futur commerçant

  • Ciblage et mises en relation avec les franchises
  • Identification de locaux adaptés

Vous êtes une franchise

  • Identification de candidats et locaux dans les villes cibles
  • Veille collaborative avec les territoires

Vous êtes une ville

  • Ciblage et mises en relation avec les franchises adaptées
  • Identification de porteurs de projets locaux

Vous êtes un bailleur

  • Identification de franchises adaptées aux emplacements
  • Identification de porteurs de projet locaux
Notification