menu
Enseignes Villes Guides thématiques Se connecter


Créer mon compte

Coût de la franchise: quel prix pour devenir franchisé?

Publié le
21 juillet 2022


Oui, ouvrir une franchise a un coût pour l'entrepreneur désireux de franchir le pas de la création d'entreprise. Devenir franchisé et rejoindre un réseau c'est pour le porteur de projet d'investissement tout d'abord la mobilisation d'un apport personnel dont le montant dépend de l'activité et du franchiseur, mise en euros qui va permettre de constituer l'investissement global attendu par le réseau, et payer alors un droit d'entrée en contrepartie de la signature du contrat de franchise et des services liées à la mise en place du concept.

Les franchises sont accessibles à des prix variés

1. Un montant variable d'un réseau franchiseur à l'autre.

Il y a autant de coûts au démarrage que de franchises. Pour chaque franchiseur, la structure d'investissement est différente; c'est même devenu un élément stratégique de différenciation auprès des porteurs de projet de création d'entreprise. Il y a celles qui demandent beaucoup et offrent beaucoup, et les autres qui offrent moins mais qui sont plus accessibles en termes de coûts de mise en place.

2. Un investissement différent selon le secteur d'activité choisi

Forcément le montant de l'investissement, et donc de l'apport personnel, n'est pas le même pour une entreprise de formation ou communication, basée dans un petit local d'affaires avec deux ordinateurs et un tableau blanc, que pour un entrepreneur en centres-auto ou en restauration, avec des immobilisations lourdes. Il n'y pas de trait d'égalité entre les franchiseurs, le panel est large entre une mega surface d'extérieur de ville et un concept de services immobiliers qui peut démarrer sans local ni salarié sur un bout de canapé.

Devenir franchisé c'est surtout un investissement

1. La mise de départ, principe de toute entreprise.

Etre candidat à l'ouverture d'une franchise c'est être comme tout entrepreneur, un créateur d'entreprise commerciale. Leur point commun: investir pour créer un business model capable de créer de la valeur (et donc, plus prosaïquement, de les enrichir). Corollaire de ce point commun, l'apport personnel de départ, cette mise de fond, en cash, qui va permettre de lever un prêt bancaire pour obtenir le financement total nécessaire au lancement du projet de commerce.

2. Les frais de lancement

... du magasin, restaurant ou autre point de vente de produits ou services. Mieux vaut prévoir large, y compris un fond de caisse pour le premier jour d'ouverture. Mais l'avantage du principe de la franchise c'est que le franchiseur liste, chiffre et fournit (et facture) tout ce qui est nécessaire au démarrage de l'activité. En faisant bénéficier les adhérents de son enseigne de prix préférentiels le plus souvent, par le biais par exemple d'une centrale de référencement ou d'achat, c'est un véritable avantage qui est consenti à l'adhérent du réseau comparativement à un entrepreneur qui se lancerait seul.

3. Un risque économique mesuré

La création et le développement du concept nécessitent certes un investissement financier, mais cela se fait dans un objectif de chiffre d'affaires et de rentabilité en principe assez précis. Un business plan est fourni au départ par l'enseigne au candidat avec lequel elle souhaite avancer sur un projet d'implantation. Ce "plan d'affaires" comme on dit en France, doit mettre en résonance la structure de l'investissement initial et le niveau de rentabilité attendue.

Comment le franchiseur gagne-t-il de l'argent?

1. le réseau de franchise facture un droit d'entrée au candidat.

C'est l'un des premiers chiffres que la plupart des candidats regardent, en France. Ce droit d'entrée correspond au prix que le futur franchisé verse au franchiseur lors du démarrage de son contrat de franchise en contrepartie de la mise à disposition du concept et de la formation relative à sa mise en oeuvre. L'enseigne marge dessus, bien que généralement assez peu, cela reste pour elle un centre de profit. Le candidat doit bien s'assurer de la réalité de la contrepartie de ce droit d'entrée, il doit vraiment être mis en capacité de reproduire le succès du franchiseur. Ce montant n'est pas pour autant une somme de produits ou services précis, elle englobe la valeur de la marque, durement érigée par le franchiseur en une marque robuste à forte notoriété dont le candidat va bénéficier en attirant dans son restaurant, magasin ou agence dès le premier jour, des clients déjà captifs de la marque.

2. En France, les réseaux de franchise collectent aussi une redevance, généralement adossée à l'activité.

Outre les droits d'entrée des franchisés, les enseignes franchisées collectent aussi des redevances ou "royalties". La redevance dite "d'exploitation" est une prolongation du droit d'entrée. Celui-ci vient payer la mise à disposition du concept au départ, et bien la redevance d'exploitation vient rémunérer la mise à disposition du concept (et ses évolutions) dans la durée. souvent calculée sous forme de pourcentage du chiffre d'affaires du point de ventes franchisé, il permet de rémunérer le franchiseur en fonction du succès du franchisé et donc en fonction de la capacité qu'a eu le franchiseur à réussir sa mission de permettre à l’ex-candidat de reproduire son succès initial.

3. L'enseigne finance une partie de la communication

Un autre type de redevance existe qui s'applique à l'ensemble des franchisés dans la plupart des enseignes nationales, la redevance dite de "communication". Pour une raison évidente de cohérence et de pilotage du concept, la communication et autre publicité effectuée au niveau national voir hors de France est l'apanage du franchiseur. Le partenaire affilié ayant ouvert ses magasins à Douai, Lens et Arras n'a pas de légitimité pour mettre en place un dispositif de communication sur la marque dans les médias nationaux. Il est en revanche compétent pour mener des actions commerciales au niveau local dans ses territoires du nord de la France. Ainsi pour une page dans un grand magazine ou une pastille pub sur une radio nationale, c'est l'enseigne qui gère - et qui paye! Elle s'en sert d’ailleurs souvent comme argument de séduction auprès des porteurs de projet en vantant un retentissement global ou le succès d'une campagne nationale actuelle. Ces dépenses se retrouvent in fine supportées par le réseau, et donc les adhérents et partenaires franchisés ou affiliés, à travers cette fameuse redevance de communication.

Comment calculer le coût d'un contrat de franchise ?

1. Qui supporte le coût de la franchise ?

Disons que le franchisé prend un risque économique de perte de capitaux, propre à toute création d'entreprise commerciale. Il supporte le coût de son propre succès à venir. Le franchiseur assure le financement de la formation de départ visant à permettre au franchisé de réussir. C'est là un enjeu majeur pour elle. Si le franchisé périclite ou n'atteint pas la performance escomptée, c'est pour l'enseigne un manque à gagner de redevance mais c'est aussi une mauvaise notoriété. Le droit de la franchise applicable en France, essentiellement issu de la loi dite Doubin, apporte une attention particulière à la documentation, à l'information du candidat à la franchise en amont de la signature de son contrat; c'est l'information pré-contractuelle, ainsi sanctuarisée par le législateur. Et précisément, cette information que le franchiseur doit communiquer au porteur de projet de commerce comprend la liste des fermetures. Nul ne peut ainsi se permettre d'enregistrer des faillites, des fermetures et autres déconfitures en nombre trop important.

2. Comment savoir si une franchise est rentable?

Tout d'abord ce n'est pas parce qu'un franchiseur demande un petit droit d'entrée voire pas du tout ou une très faible redevance que son modèle économique est plus favorable et que le concept est plus rentable qu'un autre. Pour s'assurer qu'un concept franchiseur est rentable, le mieux est de s'adresser directement au réseau et d’échanger avec les franchisés en activité qui bénéficient d'un retour d'expérience et qui sauront bien si leur contrat de franchise a été une bénédiction ou une arnaque. Ils font partie d'un réseau et s'ils en sont satisfaits, ils vous le diront afin de vous encourager à venir à votre tour renforcer la notoriété et l'activité générale du réseau.

Découvrez ce qu'inSiti vous apporte

Vous êtes un futur commerçant

  • Ciblage et mises en relation avec les franchises
  • Identification de locaux adaptés

Vous êtes une franchise

  • Identification de candidats et locaux dans les villes cibles
  • Veille collaborative avec les territoires

Vous êtes une ville

  • Ciblage et mises en relation avec les franchises adaptées
  • Identification de porteurs de projets locaux

Vous êtes un bailleur

  • Identification de franchises adaptées aux emplacements
  • Identification de porteurs de projet locaux
Notification

Bienvenue sur inSiti

Le navigateur que vous utilisez actuellement ne permet pas de bénéficier d'un usage complet du site inSiti.com

Afin de vous permettre d'utiliser inSiti, nous vous recommendons de mettre à jour votre navigateur ou de télécharger le navigateur suivant :

Mozilla